Interview: the Skarekrows

Logo

Français

Oct 2014

Il y a près de 6 ans, j'avais interviewé ces 4 épouvantables psychopathes, à l'occasion de la sortie de leur 2e galette (voir ici). Depuis, 2 autres CD ont vu le jour: le sombre "Talk To My Middle Finger" en 2009, et plus récemment l'excellent "Tales From The Skarekrows".
Entrevue avec des détraqués...

Skarekrows

1/ "Tales From The Skarekrows" a été enregistré en 2010, mais pourtant il n'a été édité qu'en 2014... Un accouchement long et difficile?

Indeed ! En fait ce disque devait être un split 10 pouces avec le groupe TEXAS MONGOLS, c’est la raison pour laquelle on reprend deux de leurs chansons (bien mieux qu’eux). La bête était enregistrée depuis 2010. On a attendu autant qu’on a pu qu’ils fassent leur part du boulot, mais ils étaient en période de transition (d’ailleurs notre batteur, the devilish Dave Devil, aka moi-même, a repris le chant pour eux depuis) et on a finalement décidé de le sortir tous seuls. On a bien fait...

Skarekrows

2/ Sorti en belle édition digipack. Une sortie en vinyle est-elle prévue?

Ben tu fais bien d’en parler ! Toutes les forces vives du groupe sont actuellement mobilisées pour dénicher des labels qui souhaiteraient mettre un peu de blé dans un album bientôt incontournable. On pressera le 10 pouces prévu initialement en pochette gatefold du plus bel effet. Actuellement, on a le financement à 80% et il nous manque un contributeur pour 500 french dollars. Je lance donc un appel aux mécènes : « crache ton pognon, tu le regretteras pas ! ». Je vais peut-être lancer un crowdfunding aussi au cas où. Tu contribue, tu reçois l’album très beau pas cher ainsi qu’une photo de notre Blondo tout nu. Ça devrait mobiliser les foules ça.

3/ Où / Comment se le procurer?

Alors chez nous déjà. Il faut contacter la Skarekrows Family sur facebook et je te ferai un colis avec le plus grand plaisir, ami internaute. Sinon, il est en dépôt dans quelques spots en France. Pour ailleurs, c’est plus compliqué. Ça devrait s’arranger vu que j’ai contacté Crazy Love, Drunkabilly, Haiball 8 et d’autres pour leur en faire distribuer. Ça va se faire. Harcelez-les si vous trouvez pas ce bijou chez votre local record dealer.

Skarekrows

4/ Finalement, entre le fuzzy "Talk To My Middle Finger" et le psychotique "Tales From The Skarkrows", il ne s'est écoulé qu'un an environ. Et pourtant le son a pas mal évolué entre les 2. Comment sonnent les SKAREKROWS en 2014?

En réalité, il s’est écoulé 2 ans entre les enregistrements mais 4 ans entre les sorties (voir petit 1, ça suit au fond!?). De fait, chaque album a son propre son. Différents producteurs chaque fois, différents musiciens parfois (on a le don d’épuiser les guitaristes) et la maturité qui vient petit à petit. On est quasiment mature maintenant. Niveau son, notre créneau c’est toujours du psycho matiné de garage, de surf, de métal, de punk… Un truc bâtard, quoi, mais on aime bien ça. Et puis plus ça va et plus on compose des morceaux qui déchirent, faut bien reconnaître. Ça t’a plu?

5/ Vous êtes reconnus pour vos... hum... extravagances scéniques... Une anecdote peut-être?

C’est vrai qu’on est un peu connu pour ça. On a longtemps eu un guitariste qui jouait en string et en santiags. Il nous a aujourd’hui quittés. Ça m’évite de contempler son cul gélatineux à chaque concert. C’était le bon temps néanmoins. Visuellement, on respecte pas trop le cahier des charges : pas de quiff bien colorié, pas de creepers léopard, pas de fanfreluches mais « Psychobilly, it’s not just a haircut ». Ça ne nous empêche pas de faire les cons sur scène. On essaie d’en donner pour son argent au public. Pour ce qui est de l’anecdote, y a la fois où notre guitariste Zombie a bu une bière pendant le concert… Qu’est-ce qu’on a rigolé ! Blague à part, on finit bien cuit un concert sur deux et ça fait des anecdotes à gogo mais nous on s’en souvient pas toujours.

Skarekrows

6/ Pas mal de choses semblent se remonter en France ces derniers mois: le festival "Psychobilly Stomp" attire les grosses pointures et le public, de plus en plus de groupes français commencent à s'exporter, ... Comment se situent les Skarekrows dans tout ça?

Les Skarekrows se situent à peu près sur le côté en fait. On n’a pas encore eu l’occasion de jouer au Psychobilly Stomp à Paris. Même si on a déjà fait le Satanic Stomp à Speyer ou le Psycho Carnival au Brésil, les gens ont du mal à nous voir comme un groupe de tête d’affiche. C’est une erreur qui pourrait bien leur coûter cher : bientôt, on sera plus dans leurs moyens. On se produit tout de même, mais plus dans des petites structures. On a quand même quelques belles dates et des premières parties intéressantes à venir, checkez sur interweb. Si vous avez l’occase de voir les SKAREKROWS sur scène, précipitez-vous. C’est un croisement entre Elvis et une camisole de force.

Non, ça s’est fait comme ça. On aime bien ce groupe, on voulait reprendre ce morceau, il était en français, voilà. Chanter en français,on laisse ça à d’autres.

Skarekrows

7/ Les projets pour le groupe?

Sûr ! En projet, on a des dates, des dates et encore des dates. On prend tout, on dit jamais non. Plus qu’on joue, plus qu’on est content. Ensuite, on enregistre actuellement le 5ème album intitulé « Psychobilly Superstars » ( ;-) ). Il est fait aux trois quarts et devrait sortir en 2015. 14 titres de psychofuckenbilly comme on aime. On a mis du temps pour sortir le 4ème album, et du coup on avait plein de nouvelles chansons en attente. Ça sera du lourd, commencez à économiser dès maintenant. Enfin, on projette de jouer au Canada si ça intéresse des tourneurs. Ça sera l’occase de serrer la main de Charly GoPsycho himself, de se mettre des bières et de renifler un peu l’ambiance de l’autre côté de l’Atlantique.

Le mot de la fin ? Attends-toi à entendre parler des SKAREKROWS, gros !!

[ Go Psycho | © 1999 - 2013 | Accueil | Administration | Haut de Page ]