Interview: the Ronnie Rockets

Logo

Français English

Août. 2007

Le 1er Long jeu de the RONNIE ROCKETS, un excellent combo de l'est de la France qui joue un Rock'n'Roll "catchy & greasy", était attendu depuis longtemps.
L'album s'appelle "IT AIN'T NOTHING BUT RIGHT", et en attendant que vous vous le procureriez et que vous courriez les voir sur scène, cette interview permettra de faire connaissance.

Visitez leur site: www.theronnierockets.com

 

1/ Qui fait quoi dans les Ronnie Rockets? Peux-tu nous présenter les membres du groupe?

the Ronnie Rockets.

Dans les Ronnie Rockets, on est trois, c'est le trio à l'ancienne : Arno à la contrebasse et aux choeurs, Buanax à la batterie et aux choeurs, et moi, Guig's, à la guitare et au chant.

2/ Depuis combien de temps jouez-vous? Peux-tu nous faire un bref historique des RONNIE ROCKETS?

Les Ronnie Rockets existent depuis l'été 2002, mais on se connaît tous les trois depuis un bon bout de temps. On s'est rencontré à Besançon. On avait essayé de monter un combo plutôt rock'n'roll avec Arno, mais c'était pas super sérieux, et puis Buanax qui était déjà le batteur des Hawaii Samurai est venu nous rejoindre. Assez rapidement on a commencé à répéter dans sa chambre, et puis dans un vrai local, et la machine était lancée. Comme on est tous les trois fans de rock'n'roll au sens large (surf, country, psycho, rockabilly) ça a collé plutôt vite, on avait envie de faire les mêmes reprises, le feeling est passé.

3/ A part le RnR, quelles sont vos occupations?

On passe pas mal de temps à bosser pour le groupe, entre les répètes, la recherche de concerts... mais à côté de ça, on a tous un taf qui nous permet de nous racheter du matos. Sinon, on boit des bières, on va à des concerts, on regarde des films de série Z avec des ados transformés en zombies qui bouffent d'autres ados...on est plutôt normaux.

4/ Quelles sont les principales influences du groupe?

Difficile de répondre à cette question, chacun a des influences bien précises. Il y a plein de groupes qu'on écoute en commun, et si je dois en citer une poignée, ça donne (mais dans le désordre, attention...) AC/DC, Runnin' Wild, Reverend Horton Heat, High Noon, Lightin Hopkins, Batmobile, the Detonators, John Lee Hooker, Johnny Cash, the Sharks, the Quakes, Hank III, et Hank Williams senior, Dave Phillips, Link Wray, Space Cadets, Red Hot and Blue, Lee Rocker, les Stray Cats...

5/ Qu'écoutez-vous en ce moment?

En ce moment, ce qui tourne le plus, ça doit être The Ghastly Ones, un groupe de surf US, Dick Dale, Rip Carson and the Twilight Trio, Supersuckers, Johnny Cash, Ronnie Dawson, le King... Ronnie Self, des compils de surf obscures, ce genre de choses...

the Ronnie Rockets

6/ Après 2 courts CD, vous sortez enfin votre 1er album. Peux-tu nous le présenter?

Le nouvel album, qui est en fait le premier vrai disque avec 12 titres s'appelle « That ain't nothin' but right ». Il y a 11 morceaux à nous et une reprise de « Slinky », un vieux morceau de Link Wray. C'est toujours notre pote Tom de Visual Addiction qui s'occupe du visuel. On reste évidemment dans le rock'n'roll, et quand on nous demande de définir notre musique, on parle de « catchy and greasy rock'n'roll », ça nous ressemble plutôt pas mal.
C'est la première fois qu'on prend le temps d'enregistrer, et de squatter le studio jusqu'à ce que le résultat nous plaise vraiment. On a enregistré au Cube Studio qui se trouve à une poignée de kilomètres de chez nous, et qui est tenu par des potes.
On s'est permis quelques featuring, Dick Den's des Hawaii Samurai est venu poser un solo, Jon, ex Second Rate est venu ajouter une guitare slide et Mike Shannon, un bluesman américain est venu enregistrer un solo d'harmonica.

7/ Comment se porte la scène Rock en France? Quels sont les groupes avec lesquels vous être proches?

La scène Rock c'est un terme assez large, c'est pas évident de parler de tout ce qui sonne rock. Disons que nous on a plus d'affinités avec la scène rockabilly, psycho, surf et garage, ce qui reste un peu à part. Le reste, on ne les connaît pas.
En ce moment, il y a une explosion de groupes un peu partout sur l'hexagone, grâce à Myspace, tu peux enregistrer 4 morceaux sur un poste Fisher Price* et les mettre sur ton profil. Il suffit d'être une poignée de potes et de fouiller le grenier à la recherche d'une basse ou d'une guitare et en avant. Je trouve ça bien, les gens ont envie de faire de la musique. Ce qui gâche tout c'est que tout le monde veut devenir célèbre, c'est la course aux labels, on fait un single qui cartonne et 6 mois plus tard on est de nouveau des inconnus. Cet aspect-là ne nous branche pas trop. Mieux vaut rester humble, jouer dans des petits espaces pour une poignée de dollars, rencontrer des gens, c'est ça le Rock'n'Roll...
On est proches de pas mal de groupes, les Dodge City Outlaws de Montbéliard (avec Petra, ex-Hellbats), les Hellbats qui sont des potes, les Kryptonix, les Scarecrows de Dijon, les Liquor and Pocker, les Bee Dee Kay and the Roller Coaster, les Star and Keys of the Indian Ocean, les Texas Mongols de Besançon, les Boneshakers de Metz... je dois sûrement en oublier d'autres, on va se faire engueuler !

*NDA : Fisher Price est une marque de jouets.

Les 3 CD des Ronnie Rockets.

8/ Une petite anecdote sur scène... Un truc vraiment spécial ou étonnant qui vous serait arrivé sur scène?

Un jour pluvieux de novembre 2004, on jouait dans un petit café-concert de la Creuse. Il devait y avoir trois gus, la patronne et un vieux chat plus mort que vivant. On devait jouer deux fois quarante minutes. On se branche, on commence à envoyer notre set, et tout le monde s'en cognait, les trois types au bar regardaient la télé et nous demandaient de faire moins de bruits... D'un seul coup, il y a eu une coupure de courant, les instruments et amplis ont grillés dans une gerbe d'étincelles. À ce moment précis, une lumière blanche nous a aveuglé et Eddie Cochran s'est approché de nous. Il m'a tendu sa Gretsch 6120 et nous a regardé droit dans les yeux en nous disant : Les gars, soit vous envoyez votre set comme si votre vie en dépendait, soit vous vous recyclez dans la récolte de haricots verts. C'est un sacré souvenir, malheureusement, tous les témoins de cette scène incroyable sont aujourd'hui portés disparus, il faudra donc nous croire sur parole...

9/ Quels sont les projets du groupe? Une tournée?

Des projets on en a toujours tout un paquet, il y en a des plus urgents que d'autres...on compose des morceaux et quand on en a au moins 10, on pense à aller en studio, sinon on continue à jouer un peu partout, là où les gens veulent bien de nous. L'idée c'est d'aller à l'étranger, peut-être l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie, on verra bien. Et pourquoi pas une vraie tournée un de ces jours...

10/ Le mot de la fin...

Un grand merci à toi Charly pour nous avoir proposé cette interview, j'espère que le nouvel album va plaire à ceux qui l'auront acheté et que ceux qui ne l'ont pas acheté vont se dépêcher de le faire.
Faites du rock'n'roll, allez à des concerts...
Keep on roooooooooooooockin'

THE RONNIE ROCKETS

[ Go Psycho | © 1999 - 2013 | Accueil | Administration | Haut de Page ]